page principale commerçants langues
information importante histoire le monde de PI & B
collection contact mentions légales


recherche de montres


nouveautés


collectionneurs

Mesdames et messieurs,

Les racines de la marque «Poljot-International» remontent à l'établissement de la première manufacture de montres» à Moscou dans les années 30 du dernier siècle. En 1961, après le vol du premier homme au monde, Youri Gagarine, dans l’espace, toutes les montres produites seront distribuées sous le nom de Poljot (= le vol).

En 1992 à Frankfurt (Allemagne) la société "Poljot-V GmbH" a été installée comme centre de distribution européen. En 1994, la société sous la direction de son gérant, M. Alexandre Shorokhov, a crée la nouvelle marque «Poljot-International». D'un côté on a continué les traditions russes de la marque «Poljot», d'un autre on a choisi une autre stratégie – l'utilisation de matériaux de haute qualité, la création des montres modernes particulières, une haute qualité d’assemblage et un système de contrôle systématique et sévère.

Les travaux de conception, la fabrication, le contrôle de qualité et le service étaient organisés en Allemagne, ce qui a permis à la société de devenir complètement indépendante et de prendre sa propre voie de développement. Dans la même année la société entra dans l’«Union des Horlogers d" Allemagne».

Grâce au grand succès de la marque "Poljot-International" il était possible de positionner la société dans le secteur des prix moyens parmi les grands horlogers. Ses produits sont maintenant achetés dans plus de 35 pays. Toutes les montres de la marque "Poljot-International" sont à présent fabriqués en Allemagne.
Néanmoins, l’ attractivité et la douceur du design et l’habileté des horlogers peuvent être vues et ressenties ainsi que la chaleur de l’âme russe et naturellement ainsi l’amour de la Russie.

 

Dans l’Internet il y a aussi la nouvelle marque «Basilika». A proprement parler elle n’est pas nouvelle parce qu’il y avait une série de montres de "Poljot-International" avec le même nom. La désignation est déjà inhérente aux montres "Poljot-International", est devenue un synonyme. C’est pourquoi l’enregistrement du nom comme marque de commerce en 2007 était un pas conséquent. Les montres da la nouvelle marque sont aussi produites en Allemagne en continuant les tradition novatrices de Poljot-International» et en réjouissant les collecteurs de montres par leur design frais et les nouvelles fonctions et technique. Il On fait encore plus attention aux détails, à la qualité des montres et du montage et à la service après-vente. Le but de la nouvelle marque est le client complètement content avec la qualité et le design.

 

 

 

Evénements importants
 
   1992   
En septembre a été fondée à Frankfurt/Main, Allemagne, la société commerciale «Poljot-V GmbH» comme centre de distribution des montres de la «Première horlogerie» de Moscou en Europe.
1993
La participation de la société «Poljot-V GmbH» au salon «Inhorgenta» à Munich était la première participation officielle d’une horlogerie russe à une exhibition de montres en Europe de l’ouest et a été couronné de grand succès. Depuis ce temps-là les montres russes sont vendues officiellement dans les bijouteries et horlogeries dans toute l’Europe.
1994
La première série de montres de la marque «Poljot-International» dénommée «Basilika» est présentée.
La popularité de ce modèle se continue jusqu’aujourd’hui, il es parmi les best sellers.
1995
Production de la première montre en or de la marque «Poljot-International». La montre a été dédiée au cinquantième anniversaire de la fin de la Seconde Guerre Mondiale. L’édition limitée de cette montre s’est vendue en 3 mois.
1996
Pour la première fois, la compagnie «Poljot-V GmbH» présente leur produits à l’exhibition internationale de montres la plus renommée à Bâle, en Suisse à un public de spécialistes et d’amateurs. En conséquence le cercle de distributeurs du monde entier s’est élargit considérablement.
1997
Le chronographe «Nicolai-II» au mouvement révisé est devenue un vrai pièce de collectionneurs. Cette montre en or avec un cadran montrant une couronne impératrice avec un rubis a été crée en commémoration du dernier tsar russe.
1998
Début de la montre pour dames en or à l’occasion du 850ième anniversaire de la fondation de la ville de Moscou. Le modèle exclusive est décoré par 211 diamants et 7 saphirs mis à la main. Après sa présentation à une exhibition à Vienne la montre «850 années de Moscou» a remporté un prix dans la catégorie «Meilleures montres de l’année» comme «montre élégante pour dames».
Photo 5. «850 années de Moscou».
1999
Pendant une cérémonie la montre «Millenium» étant prévue comme présent pour l’Eglise russe- orthodoxe a été remise au Alexej II., patriarche de Moscou et de la Russie.
1999
Le catalogue-livre «Poljot-International 2000» préparé au début du millénaire, avait eu un gros écho parmi les spécialistes ainsi que les amateurs parce qu’entre les modèles de montres on y trouve aussi un abrégé de l’histoire de la «Première Horlogerie» à Moscou et de la ville de Moscou.
2000
Dans cette année mémorable le chronographe «Gorbatchev» a reçu une place d’honneur au stand de «Poljot-International». Il est décoré avec un boîtier doublé et un couvercle à charnière; il a été crée à l’occasion du 70ième anniversaire du premier président de la Russie.
2000

Alexander Shorokhov, le directeur de la compagnie «Poljot-International», félicite M. Gorbatchev personellement et remit le premier exemplaire de cette montre limitée. Entre-temps parmi les propriétaires du modèle se trouvent des diplomates et chefs d’Etat de plusieurs pays.

2001
Le chronographe «Strela» est dédié à la première promenade en espace ouvert. Il a une échelle de tachymètre et un bracelet cuir pour pilotes. Un tel chronographe portait le cosmonaute soviétique Alexey Leonov pendant son vol spatial.
2002
Edition de la première série de «montres grandes». On a réalisés les modèles «Moscow Nights» et «Nights of St. Petersburg», tous dans un boîte en format de montre de poche - Ø = 43 mm, h = 13,5 mm. Ces montres ont déterminé le style de toutes les montres suivantes de cette marque. Beaucoup de nouveaux modèles ont «élargi» leurs boîtes au diamètre de 39 - 55 mm.
2003
Le nouveau modèle «Nights of St. Petersburg» continue la campagne de création des «grandes montres» parmi la collection de „Poljot-International“ et a obtenu un grand succès aussi bien parmi les hommes que les dames.
2004
Le chronographe «Baikal» a été comblé de louanges par les «professionnels» à la foire «BaselWorld» dans la Suisse. La singularité de cette montre s’exprime par le cadran parfaitement guilloché et les lignes harmonieux. Le mouvement doré peut être vue à travers le couvercle en verre. Le diamètre du boîte est de 43 mm; la montre est offerte ou avec boîte en acier spécial ou en or. Cette montre peut de plain droit servir d’étiquette pour toute la marque étant devenue un des best sellers.
2004
Selon une enquête du périodique spécialisé Armbanduhren“ la marque „Poljot-International“ prend la 6ième place parmi les 20 montres les plus populaires des lecteurs en dépassant de telles marques comme “Maurice Lacroix”, “Swatch”, “Seiko”, “Tissot” et “Patek Philippe”.
Le périodique a édité aussi l’information que presque chaque 7ième lecteur possède une montre de „Poljot-International“.
2005
«Inhorgenta» à Munich. «L’entrée en scene» de la montre «Marine CCCP XXL» provoque des commentaires très contraires des visiteurs de la foire. Cette montre colossale avec cadran orange est munie d’un grillage au-dessus du verre et une petite chaîne à la couronne de remontoir. Le diamètre du boîte est de 55 mm et l’étanchéité à l’eau de 30 atm. Le modèle fait part de la collection de la nouvelle (2003) marque «CCCP by Poljot-International». Selon les chiffres de vente le modèle est le meilleures de cette collection. Voir aussi la page www.cccp-watch.com.
2005
La compagnie invite dans le consulat général de la Russie à Bonn pour son premier soir au sujet «La magie des montres russes». On présent les collections les plus intéressantes aux représentants de la politique, de l’économie et de la presse. Pour connaissances de la culture russe on pouvait gagner de bon prix. Les invités ont appris beaucoup de faits intéressants. Le soir s’est passé dans une atmosphère agréable et amicale.
2006
Les montres avec l’aiguille de minutes isolée ont été subies à un examen approfondi à la foire de Frankfurt «Ambiente 2006». Plus tard, pour plusieurs clients elles sont devenues les montres les plus favorisées. Le mouvement des modèles «Régulateur» et «Régulateur à barillet ouvert» a été mis au point dans l’atelier de «Poljot-International». C’était la première création de la firme.
2006
En mois d’août 2006, plusieurs représentants de la firme «Poljot-International» avaient la chance de participer à un voyage au pôle nord au bord du brise-glace «Yamal». La voir à travers le désert glacial était en même temps un banc d’essai pour la montre mécanique «Polar Bear».
2006
Arrivant au pôle nord, la montre marchait précisément malgré les champs magnétiques fortes et la température très basse. Directement au centre de rotation de la Terre la montre a reçu un cachet unique dans ses «documents»: «THE GEOGRAPHICAL NORTH POLE. 06 AUG 2006 90° N. I/B YAMAL».
2007
Les tourmentes de neige inhabituels et les bouchons sur les autoroutes aucun des invités ne pouvaient pas empêcher de venir au soir «La magie des montres russes» dans l`ambassade russe à Vienne. D’abord, on a félicité la nouvelle an avec l’hospitalité russe habituelle. Puis, l’ambassadeur russe, M. Ossadchy, et le directeur de la compagnie "Poljot-International", Alexander Shorokhov, ont accueillit les joailliers et horlogers de l’Autriche, la Suisse et d’Allemagne.
2007
Avec l’édition du tourbillon mécanique «Strela-II» on a continué l’histoire de création du premier chronographe «Strela». Le tourbillon a été réalisé en coopération avec le cosmonaute Alexey Leonov.
2007
Le «pont de tourbillon» est formé comme une flèche et peut être observer à travers la «fenêtre» du cadran ; l’inscription dit: «Strela-II of A.Leonov. Limited Edition».
L’édition de la montre est limitée à 100 p. par cadran; le certificat est accompagné de la signature de M. Leonov.
2007
La coulisse pour une autre «Soirée russe» était le bâtiment historique de l’ambassade russe à Madrid. Les représentantes de la firme "Poljot-International" de la Grande-Bretagne, de l’Autriche, de l’Allemagne et de l’Espagne ont fait connaître aux invités les collections «Poljot-International» et «CCCP» (voir page www.cccp-watch.com).
2007 
A la foire «BaselWorld» étaient présentées les premières montres pour dames et hommes de la nouvelle marque «Basilika». Leur design est une combinaison harmonique du style traditionnel classique de «Poljot-International» avec les nouvelles idées originelles de la marque «Basilika». Le modèle „Big Second“ n’avait eu pas besoin de réclame additionnelle pour avoir du succès même le premier jour. Avec son apparence frais et filigrane la montre pour dames «Anastasia» aussi a plu les visiteurs.
2009

La marque «Basilika» a commencé la nouvelle année avec un nouveau projet «spatial». La montre automatique «Soyus-Apollo» sera fabriquée pour rappeler à la «poignée de main dans l’Orbit» de l’année 1975 entre les astronautes soviétiques et américains.

En ce temps-là, les vaisseaux spatiaux de différents pays ont exécuté l’accostage et arrimage.
La montre a un diamètre de boîte de 45 mm, verre saphir et un couvercle en verre; il y a la fonction d’une montre de temps mondial «Worldtimer» et l’affichage de jour et de la date - «Day& Date». Edition limitée à 500 p.

Counter